Jeudi 19 janvier 2012, en début de soirée, et en cours d’adoption de l’article 98 du règlement intérieur de la Constituante, Sahbi Atigue, le président du groupe parlementaire d’Ennahdha a appelé son groupe à quitter l’hémicycle. Illico presto, les dizaines d’élus d’Ennahdha se sont levés comme des soldats obéissant à leur général, malgré les appels à la raison de Mustapha Ben Jaâfar totalement dépassé par la tournure des événements.
Ce boycott est venu suite au refus de Ameur Laaridh, président de la commission du règlement intérieur, de refaire la première partie du vote sur l’article 98. Répétition demandée par le groupe d’Ennahdha, qui n’a pas, semble-t-il, entendu l’énoncé du texte voté.
Lors de la suspension du vote, les députés de la Constituante, votant pour l’article 98, s’étaient déjà prononcés. Leur nombre ne permettait pas d’adopter l’article. Pourtant, ce fut Ameur Laaridh, un député d’Ennahdha et président de la commission du règlement intérieur, qui a proposé la version, source du dilemme, et qui a été d’ailleurs soutenue par une partie des députés d’Ennahdha.